Affichage des articles dont le libellé est santé. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est santé. Afficher tous les articles

03 novembre 2020

S1E4 (Liberté contre santé!)

 Quatrième jour de confinement.

J’aimerais que l’on m’explique! J’ai vu un reportage sur Wuham, là-bas ils ne sont plus confinés, plus de masque et une vie redevenue normale.

La liberté contre la santé, les chinois ont un régime autoritaire, ils sont écoutés, surveillés, rééduqués s’il le faut.  Mais voilà ils sont libérés du virus, du moins à ce que l’on peut voir. 

Faut-il un régime autoritaire pour mener un peuple lors d’une crise sanitaire, certainement. D’ailleurs le confinement, les fermetures de magasins, les privations de liberté sont des signes autoritaires, même si on tergiverse à la tête de l’état. 

Gouverner, c’est prévoir dit-on. Qui, au pouvoir, avait prévu ce genre de crise ? Personne. Pourtant les épidémies apparaissaient de temps en temps, nous avons eu des alertes dans les années précédentes mais l’orage passé, la vie, l'économie reprenait son cours. Un ministre de la santé, Douste Blasy avait créé un plan d’urgence pour ce genre d’attaque (contrôle du trafic aérien, distribution de masques et surtout tests et isolement) ; ce plan est toujours dans des tiroirs, dommage !

Le problème dans tout cela est que le politique navigue à vue maintenant. Le Président a cinq ans pour gouverner donc pas de temps à perdre dans des plans qui statistiquement ne serviront à rien où  même pire serviront  à un autre chef d’état. La politique ne sert plus la France.

Naviguer à vue coûte moins cher, sauf quand on heurte un écueil; là c’est la panique. 

Avec un plan pour ce genre de crise, on ne perd pas de temps, on en sort plus rapidement. On peut même mettre la population au courant avant afin qu’elle comprenne et assimile les mesures de protection à prendre. Mais là on est dans la science-fiction, faire confiance au peuple n’est pas dans l’ADN des politiciens de maintenant même dans nos pseudos démocratie. C'est justement la différence avec une chine autoritaire, une démocratie devrait faire confiance à son peuple en l'informant et en l'écoutant.

Facile à dire suggéreront certains, mais responsables dans une entreprise informatique, nous avions intérêt à avoir des plans en cas d’une attaque. Macron voulait faire de la France une start-up, il a échoué. 

Dommage car tout le monde paie ces manques, beaucoup le paient de leur vie.

S7E3 (Le Confinement 2 est mort!)

  Le confinement 2 est mort! Vive le confinement 3 !. Il est évident que nous allons vers un troisième confinement. D’abord le mot confi...