06 novembre 2020

S1E7 (Vivement demain!)

 L’Amérique qui se déchire, le virus qui progresse partout dans le monde, les vagues se succèdent. La pauvreté progresse elle aussi, mais ça ce n’est pas nouveau. 

Voilà on ferme la porte et on reste confiné, pas besoin d’avoir une fenêtre sur ce monde cela n’en vaut pas la peine, même l’écran magique ne nous fait plus rêver. Bon personnellement, il y  longtemps qu’il ne me m'intéresse plus, ou peut être Arte, une télévision de documentaires qui nous fait réfléchir et évoluer.

Je me posais la question, que feraient les grands hommes politiques, De Gaulle, Churchill et autre Clemenceau dans ce marasme? Ces hommes avaient une idée autre de leur pays que ne l’ont les politiques actuels. Ils se sacrifiaient à leur tache. De Gaulle ne paraissait pas calculateur à son encontre il a même mis en balance son poste de président dans un référendum.

Mais la grandeur de la France c’est « has been », allez descend de ton arbre et va acheter le journal!. L’heure maintenant est aux grands discours que, bien qu’ils soient creux, certains écoutent scotchés devant l’écran. Je pense qu’ils regardent plus qu’ils n’écoutent sinon je ne les comprends plus. Il n’y a que les convertis qui bavent devant ces beaux parleurs. Pendant ce temps le monde va à vau l’eau.

Maintenant nous avons à faire à des personnes qui savent parler, qui ont le goût la rhétorique. Venant tous de l’ENA ce doit être ces cours-là les plus prisés.

Mais voilà je m’emporte encore une fois contre cette bêtise, cela n’en vaut pas la peine. Pourquoi je m’inquiète? Nous courons à rejoindre les USA qui en sont au paroxysme de la démocratie et qui vont finir par une guerre civile.

C’est le moment du chacun pour soi, un monde où l'individu veut tout, un monde ou devant son ordi nous pouvons toucher l'univers, donner notre avis, comme moi en ce moment, attendre en retour des likes pour voir si quelqu’un nous aime encore. Alors nous allons partager ce que l’on a lu même si… Même si nous n’avons lu que le titre et que le contenu est tout autre. A partager comme ça nous croyons que c’est un peu nous qui avons ces idées. Le soir avant de se coucher nous allons compter nos amis afin de se dire que le monde est formidable d’avoir tant de relations.

Faudrait pas que le confinement arrête internet, une révolution serait en marche.

Je suis certain qu’on a prévu dans les instances une panne mondiale du net afin de palier à la panique générale. Vous vous rendez compte perdre ses amis en un clic foireux. Catastrophique ! La panne ils l’ont envisagée ; dommage que ce ne soit pas le cas pour les virus.

Ben voilà le soir tombe sur ce jour, on ne connait pas encore le président des États-Unis, on compte nos morts de la journée, les pauvres vont se coucher dans le froid.

Demain, oui demain sera un autre jour, plein de promesses dans l’aube naissante ; la nuit en mourant emportera avec elle nos peurs et angoisses. L'aurore brillera d'espoir.

Vivement demain!

2 commentaires:

  1. Tu es sûr que la panne ils l’ont envisagée ? Moi pas, je pense qu’ils en sont incapables. Du moment que ça marche on ne s’inquiète pas....
    Avoir internet rend le confinement plus tolérable mais ne remplacera jamais la convivialité.

    RépondreSupprimer
  2. P.S. l’ENA parlons-en... on y apprend seulement à parler pour ne rien dire, à noyer le poisson, démagogue, etc... (École Nationale des Ânes).

    RépondreSupprimer

S7E3 (Le Confinement 2 est mort!)

  Le confinement 2 est mort! Vive le confinement 3 !. Il est évident que nous allons vers un troisième confinement. D’abord le mot confi...