10 novembre 2020

S2E4 (Vaccin! Effet d’annonce!)

 C’est parti pour la course aux vaccins. Nous allons assister à des effets d’annonce pendant quelques temps.

Le marché est trop juteux pour laisser passer l’aubaine. Il ne faut pas croire en la bonne conscience de ces labos. Ils mènent le monde depuis des décennies et nous n’en allons pas voir la fin de suite.

Déjà le vaccin n’est pas sorti que la bourse explose pour la société. Avant la vente, plusieurs actionnaires ont déjà gagné c’est formidable ! La société Pfizter qui déclare avoir le vaccin a une capitalisation boursière de 217 milliards de dollars ; bon il est vrai qu’à force d’entendre parler de milliards on peut croire que c’est une paille.

Le vaccin serait efficace à 90% mais là encore c’est un effet d’annonce. 90% sur un petit nombre ne garantit pas 90% sur une population mondiale. Il faut aussi connaitre les effets secondaires, là on ne peut pas gagner du temps il faut attendre, mais nous avons vu par le passé que les effets secondaires ne sont pas trop le problème de ces labos.

Quant au prix, on n’en parle pas trop, on nous dit que l’Europe a acheté 300 millions de dose, je n’ai pas trouvé le prix d’achat. Peut importe ce sont les vendeurs qui font le prix et les acheteurs ne paient pas de leur poche mais de la poche des contribuables.

Quels gains feraient les états s’ils avaient des laboratoires publics  au lieu d’engraisser le Big Pharma. J’ai appris que ces géants ne produisent presque rien, quand une petite société trouve un médicament intéressant, ces géants achètent la société pour avoir la main mise sur le produit.

Aux États-Unis l’insuline coûte dix fois plus cher qu’au Canada, il faut 1000 dollars pour un mois de soin. C’est scandaleux ! Chaque jour Sanofi dégage 15 millions de dollars de profit grâce à la vente d’insuline. Il y a plein d’exemple de ce genre. Comment nos sociétés en sont arrivées à cette ignominie de laisser les gens mourir faute de pouvoir s’acheter des médicaments. Il y a juste 100 ans le flacon d’insuline se vendait 1 dollar.

Le président du brésil Lula avait demandé à ses labos de fabriquer des génériques pour la tri-thérapie du Sida donnés gratuitement aux malades; les Big-Pharmas arguent que la propriété intellectuelle est bafouée pour contrer ces génériques.

Les médicaments, les vaccins rendent les labos bien portants ; certains diront que c’est une bonne chose. La Sécurité Sociale, elle, se porte de moins en moins bien.

Je sais ce qui ne va pas à la sécu. C’est l’adjectif « sociale » qui n’est pas approprié, c’est « has been! » dans ce monde capitaliste.

Un doc sur le Big Pharma de ARTE à voir sur ce lien :

https://www.arte.tv/fr/videos/085428-000-A/big-pharma-labos-tout-puissants/ 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

S7E3 (Le Confinement 2 est mort!)

  Le confinement 2 est mort! Vive le confinement 3 !. Il est évident que nous allons vers un troisième confinement. D’abord le mot confi...