17 novembre 2020

S3E4 (Temps calme!)

 Aujourd’hui temps calme.

L’écran magique parle moins de la covid. J’ai remarqué qu’on écrit Covid avec un C majuscule, alors que c’est un nom commun, on a tendance à personnifier les choses pour peut-être mieux les cerner, ou pour trouver un coupable. Donc on parle moins de la Covid, on dit que la hausse est en baisse et que c’est rassurant.  Nous attendons donc la hausse de la baisse.

On ouvre le journal sur les États-Unis, la roue de secours de l’info. J’étais content que les élections américaines soient terminées, j’en avais marre d’entendre les critiques acerbes des médias sur Trump. Je m’aperçois que non ! Ce n’est pas fini. Maintenant on va se concentrer sur un Biden ne pouvant rien faire à cause de Trump. Il faut oublier ce dernier il a perdu, il est finit donc maintenant c’est Biden le responsable. Les médias tapent sur Trump et encense Obama, le monde n’est pas binaire, Trump est arrivé après Obama, ce dernier est aussi responsable de l’état du pays.

Trump* n’est pas une cause, c’est une conséquence.

Les gauches ont laissé tomber les masses populaires, se concentrant sur une middle-class plus snob, bourgeoise. Il n’aurait pas fallu laisser cet électorat à la droite.

Bizarre que tous ceux qui sont contre la mondialisation soient traités de populistes ; c’est une critique facile et imparable de la part des médias. Faut rappeler encore une fois que les médias sont tenus par les grandes fortunes qui prônent l’ultra libéralisme donc tous ceux qui sont contre sont à bannir. Faire du protectionnisme c’est penser aux travailleurs du pays. Un pays n'est pas fait pour enrichir le monde, il doit enrichir sa population. Si le protectionnisme est du populisme alors la chine en fait aussi partie.

L’Europe ne veut pas se protéger des autres pays car l’Allemagne a une balance commerciale excédentaire avec ses exportations, elle ne veut pas braquer les pays importateurs qui sont également ses clients. Alors nous, Français on suit bêtement, je suis tenté de dire bêêêêêêêtement.

Il est normal que les ouvriers américains veulent avoir des emplois, veulent travailler. Les usines doivent revenir dans les pays. On ne peut concevoir les pays émergents seuls producteurs; comment arriveront-ils à vendre leurs produits si les habitants du monde occidental n’ont plus d’argent. Bien sûr au commencement c’est intéressant d’avoir des prix divisés par dix mais ce n’est pas viable à long terme.

Enfin c’est comme cela que je vois l’économie, je me doute que beaucoup vont me traiter de rigolo. Seuls quelques économistes comme Lordon,  pickety, Sabir et un peu d’autres sont pour le protectionnisme. Les autres sont bien au chaud dans leur chaire d’université où au service des grands groupes, on ne va pas les entendre ; ils ne veulent pas faire de vague et ils seraient obligés de revoir leurs copies c’est fatigant ! Alors voilà on va laisser l’extrême droite s’occuper de nos classes laborieuses.

* Beaucoup de récurrences avec Trump, vous pouvez le remplacer par « idiot, méchant, charlot, incompétent » c’est la même chose pour les médias. Je ne suis pas fan de ce monsieur, mais le critiquer dès qu’il fait un pas n’est pas constructif. Les médias lui en veulent car il s’est fait élire sans eux. 

L'establishment aime influer sur le scrutin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

S7E3 (Le Confinement 2 est mort!)

  Le confinement 2 est mort! Vive le confinement 3 !. Il est évident que nous allons vers un troisième confinement. D’abord le mot confi...